Prêt immobilier non-résident et expatrié

Lorsque l'on est expatrié, obtenir un prêt immobilier pour financer un bien est complexe, mais la situation n'est pas impossible. Les banques sont plus exigeantes mais avec un dossier bien monté rien n'est impossible !

L’acquisition d’un bien immobilier locatif ou d’une résidence secondaire en France lorsque l’on est non-résident peut s’avérer compliqué. Loin du territoire français, les banques ne seront pas automatiquement en mesure de financer votre projet immobilier. Cependant, il existe des solutions, certaines banques acceptent ce type de profil.
comment avoir prêt immobilier pour non résident expatrié

À quoi faut-il s’attendre en tant que non-résident ?

Il vous faut en premier lieu savoir si votre projet immobilier est faisable en dehors du territoire français et déterminer le montant global du financement que vous envisagez. Vous devez pour cela connaître l’ensemble des particularités qui s’appliquent aux emprunteurs expatriés. Les organismes de prêts font attention à ce type de profil, d’où l’exigence dans les conditions d’obtention d’un crédit immobilier.

des risques et des inconvénients

Le financement d’un prêt immobilier pour un non-résident est assez complexe. Pour cause, les banques voient ce type de crédit immobilier comme hasardeux et risqué pour plusieurs raisons : le décalage horaire, la localisation du non-résident mais aussi le fait que la distance entre la banque et l’expatrié puisse entraver leur communication.

De plus, le process est également compliqué pour les non-résidents. En effet, lorsque l’on ne vit pas dans le pays où la banque prend en charge le financement, le décalage horaire peut entrainer des difficultés.

Nous vous recommandons de passer par CREDIXIA, courtier en prêt immobilier, pour vous éviter toutes ces difficultés, nous avons pour habitude de prendre en charge les dossiers des non-résidents. En témoigne l’interview de notre expert des non-résidents.

Un dossier de prêt immobilier complexe à mettre en place

Un accord de prêt immobilier aux non-résidents est particulier pour les organismes de prêts, il ne s’agit pas d’un dossier comme un autre. Les pièces demandées aux non-résidents ne sont pas les mêmes qui sont demandées aux résidents français.

Dans plusieurs pays, l’impôt connaît un prélèvement à la source, les organismes de prêts vont donc devoir en plus de vos fiches de paye, analyser la déclaration d’impôt.

Les banques analyseront votre contrat de travail, et l’entreprise dans laquelle vous travaillez :

  • Vous n’aurez aucune difficulté à emprunter si votre contrat est français mais que vous êtes à l’étranger : vous êtes résident.
  • Les organismes de prêts feront attention si votre contrat est local.

La banque peut vous demander des pièces traduites en français ou en anglais.

des conditions de prêt plus compliqués pour les expatriés

Se lancer tête baissée dans un prêt immobilier lorsque l’on est non-résident n’est pas une bonne stratégie, plusieurs éléments doivent être pris en compte.

Un projet immobilier en tant que non-résident conditionne un dossier risqué pour les banques, comme dit précédemment à cause de la distance, mais aussi parce que le crédit immobilier ne sera pas automatiquement rentable pour la banque et l’emprunteur. Les organismes de prêts considèrent qu’un prêt pour non-résident est peu rentable à l’instar d’autres investissements financiers.

Quel est votre taux d’endettement ?

Qu’il s’agisse d’un prêt immobilier classique ou d’un prêt pour un non-résident, le premier élément à prendre en considération est le taux d’endettement, les mensualités et les charges ne doivent pas dépasser 33% de votre revenu.

Pour les non-résidents français, le taux d’endettement calculé ne doit obligatoirement pas dépasser 33% de ses revenus.

Avez-vous un apport personnel ?

Que vous soyez sur le territoire national ou non-résident, l’acquisition immobilière demande pour le plus souvent un apport personnel de la part de l’emprunteur.

En règle générale, il doit financer 10% du prix du bien que vous souhaitez acquérir. En réalité cet apport finance les frais annexes d’un bien immobilier, comme les frais de notaire.

Pour les non-résidents, les organismes de crédit peuvent vous demander un apport personnel pouvant aller jusqu’à 30%.

quelles sont vos garanties ?

Du fait de votre profil de non-résident, la banque vous demandera nécessairement une garantie en cas de défaut de remboursement de votre emprunt immobilier. Cette garantie permet tout logiquement le remboursement de votre crédit en dehors des garanties couvertes par votre assurance de prêt immobilier.

Cette garantie se prend d’office avec l’offre de prêt immobilier du non-résident. Elle engage un bien qui est déterminé en cas d’un non-paiement de la part de l’emprunteur :

  • IPPD (Inscription de privilège prêteur de deniers) : en cas de non-remboursement, le bien immobilier sera vendu.
  • Hypothèque : semblable à l’IPPD, cette garantie cible l’achat d’un bien immobilier neuf.

Quel taux de prêt immobilier pour les non-résidents ?

Du fait de la complexité des dossiers les banques appliquent des taux de crédit immobilier supérieurs à ceux des emprunteurs qui sont en France.

Il est impossible de donner un taux précis car comme pour une personne résident en France celui-ci est fonction du profil de l’emprunteur. Cependant en appliquant une moyenne on peut estimer le taux fixe entre 1,50 et 1,75 % (hors assurance) pour un prêt sur 15 ans.

Quelles banques prêtent aux non-résidents ?

Les banques qui prêtent aux non-résidents

Il est possible d’établir une discussion avec ces établissements bancaire pour avoir un prêt :

  • La BRED
  • La Caisse d’Épargne
  • BNP Paribas
  • Le Crédit Lyonnais
  • Crédit Agricole
  • Banque Populaire
  • Crédit Foncier

Les banques avec lesquelles il est plus compliqué d’obtenir un prêt en tant que non-résident

Les banques traditionnelles

  • Société Générale
  • Crédit du Nord
  • Crédit Mutuel
  • La Banque Postale

Les banques en ligne

  • Boursorama
  • ING Direct
  • Hello Bank

Votre pret immo avec un courtier crédit immobilier

Afin de vous simplifier les démarches et d’augmenter vos chances d’obtenir un contrat de prêt, n’hésitez pas à faire appel à un courtier en prêt immobilier. Faites une simulation de crédit immobilier sur notre site internet. Notre expertise nous permet également de vous obtenir une assurance emprunteur au meilleurtaux.