Financement résidence principale

Vous rêvez, comme 84 % des Français locataires, de devenir propriétaire de votre habitation. Mais que ce soit un appartement ou une maison, vous vous posez des questions sur son plan de financement via un emprunt immobilier. Comment financer cet achat suivant votre situation ? Par quels moyens ? Nous allons répondre à vos interrogations.

Avant tout, quelle que soit votre situation, il vous faudra évaluer le coût global de votre projet. Celui-ci inclut des frais annexes comme les frais de notaire. Ils ne sont pas à négliger car ils représentent, selon si le logement est neuf ou ancien, de 2% à 8% de la valeur d’achat. Il est important de les prendre en compte dans votre étude de financement.

financement residence principale

Financer sa résidence principale en tant que primo-accédant

Il convient d’abord de définir le terme primo-accédant. Vous êtes primo-accédant si vous achetez un logement alors que vous n’avez pas été propriétaire lors des deux dernières années. Ce statut vous permet de bénéficier de plusieurs aides financières. Elles proviennent principalement de l’Etat, des régions ou des départements.

Les prêts de l’état

Une des premières aides, sous forme de prêt, est le PAS ou prêt à l’accession sociale. Il est exclusivement destiné à acheter votre résidence principale ou y entreprendre des travaux. Sa particularité provient du fait que les taux appliqués sont inférieurs à un prêt conventionné classique. Comme le prêt conventionné auquel vous avez également accès en tant que primo-accédant, le PAS peut englober la totalité du financement.

Le prêt conventionné, quant à lui, est un prêt octroyé par les établissements financiers, sans conditions de ressources. Ceci est réalisable grâce à une convention passée avec l’Etat. Son avantage est qu’il peut, sous certaines conditions, ouvrir le droit aux APL (Allocations Personnalisées au Logement). On retrouve aussi le prêt epargne logement ou PEL.

Les prêts complémentaires

Viennent ensuite les prêts complémentaires. Comme leur nom l’indique, ils ne peuvent financer qu’une partie de l’achat. On trouve notamment, parmi ces prêts, le Prêt à Taux Zéro ou PTZ. Il est soumis à des plafonds de revenus et peut être considéré comme un apport personnel de la part des établissements bancaires.

Le prêt action logement, qui est souvent appelé le 1 % patronal ou le 1 % logement, est un autre prêt complémentaire. Il est à destination des salariés. La condition est que votre entreprise participe à l’effort de construction en y attribuant une partie de sa masse salariale.

Les autres aides financières

Pour compléter toute ces offres, vous pouvez bénéficier également d’aides locales par l’intermédiaire d’organismes. Les deux principales sont l’ANIL (Agence Nationale pour l’Information sur le Logement) et les ADIL (Agences Départementales d’Information sur le Logement). Vous pouvez vous adresser aux agences de votre département.

Financer sa résidence principale en tant que secundo-accédant

Vous êtes secundo-accédant si vous souhaitez acheter un logement en revendant votre résidence principale actuelle, avant ou après votre nouvel achat. Il y a donc deux cas de figure qui se présentent.

Revente avant l’achat de votre logement

Il s’agit du cas idéal. En effet, si vous avez déjà vendu votre ancienne habitation principale, vous avez normalement un capital. Vous pouvez donc le réintégrer pour financer totalement, ou en partie, votre nouveau logement.

Vous pouvez également le compléter par l’intermédiaire de crédits classiques amortissables. Pour motiver votre choix, vous devez juste comparer les différentes offres de prêts, les taux de crédits appliqués et les conditions de chaque organisme financier. Voyons ensemble maintenant le second cas de figure.

Revente après l’achat de votre logement

Si vous vous retrouvez dans cette situation, vous serez amené à souscrire à un prêt relais. Ce prêt se caractérise comme une avance financière de la part des établissements bancaires, dans l’attente de revendre votre ancien logement. Il s’agit donc d’un prêt bancaire remboursable seulement lorsque votre bien sera vendu. Vous étudiez avec l’organisme financier les modalités de remboursement qui sont adaptées à votre situation.

Financer sa résidence principale

Maintenant que vous savez tout sur le financement de votre résidence principale, votre projet immobilier devrait se concrétiser. Saviez-vous qu’en passant par un courtier en crédit immobilier plutôt que par votre banque vous pourriez emprunter dans des conditions avantageuses ? Celui-ci négocie pour vous l’assurance de prêt et un taux de crédit immobilier plus bas.

Vous souhaitez obtenir la meilleure offre de prêt et le meilleur taux de crédit ? Consultez nos experts et estimez votre capacité d’emprunt en déposant une demande de prêt :

Simulation de prêt immobilier