Les 10 erreurs à ne pas faire sur votre crédit immobilier

Un crédit immobilier n’est pas quelque chose à prendre à la légère, surtout si on fait son premier achat immobilier. Il faut considérer cet acte comme un moment important d’une vie et faire attention à plusieurs éléments, c’est pourquoi il faut être vigilant. CREDIXIA vous explique les erreurs à ne pas commettre.10 erreur a ne pas faire credit immobilier

Les erreurs lors d’un crédit immobilier sont faites par manque d’expérience et provoquent des regrets plus tard pour l’emprunteur. Lors d’un prêt, il faut analyser et prendre du recul sur un ensemble d’éléments et détails qui vont vous permettre de vous sentir bien dans le logement que vous allez occuper.

1. Choisir le premier bien sans en visiter d’autres

N’importe quel expert vous le dira : aucun bien immobilier n’est parfait ! Et pourtant, il existe des emprunteurs tellement sûrs de leur choix coup de cœur qui ne prendront pas la peine d’en visiter d’autres. Plus vous visitez des appartements différents, plus vous pouvez être sûr de votre choix premier, il faut comparer différentes propositions et évaluer l’environnement pour être certain que les éléments extérieurs ne nuisent pas à votre confort personnel. Il faut détecter ce qui va et ce ne qui ne va pas, nous ne sommes jamais à l’abri d’une mauvaise surprise.

2. Mal prévoir et organiser son prêt immobilier

Une banque a plusieurs exigences, et cela ne se limite pas à avoir un CDI et une crédibilité financière. Une banque vous fait crédit sur plusieurs critères, le premier est votre capacité d’endettement. CREDIXIA dispose d’un simulateur de taux d’endettement vous permettant de juger votre en cas en quelques instants :

Calcul taux d’endettement

3. Ne pas faire attention aux conditions suspensives

Pour obtenir votre logement, vous devrez signer un compromis de vente. CREDIXIA vous conseille de prendre un notaire, cet expert vous accompagne et vous conseille sur les conditions suspensives.

Elles permettent de dissoudre un compromis de vente sans aucune pénalité. La condition suspensive la plus importante est celle relative au financement, si un emprunteur ne trouve pas de crédit dans un temps donné, la vente peut-être annulée.

4. Un manque d’estimation du montant des travaux éventuels

Il est important de voir si le logement a besoin de nombreux travaux, cette analyse se fait logiquement avant d’acheter, cela permettra de mieux préciser l’ensemble des coûts.

5. Sous-estimer les frais

Il y a toujours une grosse différence entre le prix d’un achat immobilier et la réalité du coût de l’appartement. Un crédit immobilier prend en compte plusieurs types de frais :

  • Frais de notaire
  • Frais d’agence
  • Frais de garantie
  • Frais de dossier de la banque
  • Frais de courtage (Chez CREDIXIA, on ne prend jamais de frais de courtage !)

Toutes ces charges peuvent être importantes et marquent la différence du prix affiché. Un crédit immobilier implique un plan de financement et là aussi quelques erreurs doivent être évitées pour que le paiement soit fait correctement.

6. Prendre un prêt sans négocier le prix

Un emprunteur peut toujours se placer en position dominante face à un vendeur, vous devez au préalable vous renseigner sur les prix du marché, prendre les défauts d’un appartement comme des arguments pour négocier le prix avec un vendeur, et ainsi faire une demande en dessous du prix initial.

7. Acheter sans comparer les taux d’intérêt

Ceci est l’une des erreurs les plus importantes. D’une banque à une autre, les taux peuvent être très différents et cela pourrait avoir un impact sur le coût total du prêt. Plus vous trouverez de meilleur taux, plus vous réaliserez des économies et limiter la durée du prêt, d’où l’intérêt de passer par un courtier.

8. Ne pas se renseigner sur les aides

Plusieurs aides publiques peuvent s’obtenir pour les emprunteurs modestes, elles permettent de financer le bien immobilier. Les aides les plus connue sont le Prêt à Taux Zéro ou le Prêt Accession Sociale. Ces aides permettent de réaliser des économies si vous ne payez pas d’intérêts sur une grosse partie du crédit.

9. Signer son assurance emprunteur les yeux fermés

L’assurance emprunteur a un rôle important sur un prêt immobilier, c’est pourquoi il vous faut mettre en concurrence plusieurs assurances afin de vous faire réaliser des économies conséquentes en choisissant la plus attractif. Trois lois vous permettent de faire des économies :

  • Loi Lagarde : permet d’assurer son crédit auprès de l’assureur que vous souhaitez
  • Loi Hamon : permet de changer d’assurance emprunteur dans l’année qui suit la signature du crédit immobilier
  • Loi Bourquin (Sapin 2) : autorise la résiliation de son contrat d’assurance emprunteur chaque année.

Nous mettons à votre disposition un comparateur d’assurance emprunteur depuis lequel vous pouvez visualiser les offres de plus de 100 contrats différents :

Comparateur d’assurance de prêt

10. La revente, ne pas y penser trop tard

Les situations de chacun évoluent, c’est pourquoi la revente est une option qu’il faut étudier. Il faut donc savoir si après avoir acquis un bien immobilier, vous serez dans la possibilité de le revendre au même prix.