Renégocier son prêt immobilier

En 2019 les taux immobiliers n’ont jamais été aussi bas. Si vous avez contracté un prêt immobilier il y a quelques années, la renégociation de crédit immobilier pourrait bien vous faire économiser de l’argent sur le reste de votre emprunt.

renegociation pret immobilier

Il est tout à fait possible d’emprunter au taux moyen de 1,35% sur 15 ans, 1,55% sur 20 ans et de 1,75% sur 25 ans. Ce contexte très favorable vous autorise la renégociation de vos conditions de prêt avec votre établissement bancaire actuel ou le rachat de prêt immobilier par une banque concurrente.

Pourquoi renégocier mon prêt immobilier ?

La renégociation d’un prêt immobilier est une excellente décision pour l’emprunteur. Les taux de crédit n’ont jamais été aussi bas et la compétition fait rage entre les établissements bancaires.

Cette opération s’avère particulièrement intéressante si vous avez par exemple souscrit un emprunt sur 20 ans et que vous êtes dans les 6 premières années de remboursement. En effet, durant cette période, vous remboursez majoritairement les intérêts payés au détriment du capital.

C’est aussi le taux de prêt auquel vous êtes soumis qui peut vous décider à la renégociation. La différence entre l’ancien et le nouveau taux doit être comprise entre 0,7% et 1% pour être réellement valable. Enfin, le montant emprunté pour l’acquisition du bien immobilier doit être d’au moins 75.000 euros. En général les établissements de crédit refusent les dossiers dont le montant à financer est inférieur.

L’intérêt d’une renégociation de prêt immobilier est moins évident pour celles et ceux qui l’ont contracté après le deuxième semestre 2016. En effet la différence entre le taux d’alors et celui d’aujourd’hui est assez faible. De plus certaines complexités de montage du dossier peuvent dissuader les emprunteurs pour de si petits montants à gagner. Par contre, pour les crédits immobiliers qui datent de début 2016 ou d’avant la démarche est très rentable de part la baisse des taux conséquente.

Quelles sont les étapes d’une renégociation de prêt ?

La première étape consiste à vous mettre en rapport avec un courtier en crédit qui va vous guider pas à pas dans votre démarche. Il établit avec certitude si le projet est rentable et s’il mérite d’être mené à son terme.

La deuxième étape consiste à monter votre dossier de demande de prêt. Il peut être adressé à votre établissement de crédit habituel ou à une nouvelle banque. Vos objectifs peuvent être multiples, comme la baisse de la durée du crédit ou de vos mensualités par exemple. C’est selon ces objectifs que le courtier sélectionne pour vous les établissements les mieux placés pour vous faire profiter d’une offre adaptée.

A la troisième étape vous donnez votre accord de principe pour la soumission de votre dossier à l’établissement de crédit de votre choix. Le courtier en crédit le transmet à la banque qui va à son tour valider ou non la souscription. L’accord du nouveau prêt est subordonné à une étude qui établit notamment votre taux d’endettement. L’établissement prêteur calcule les taux d’intérêt possibles en fonction du taux actuel. La durée restante et le total du crédit entrent également dans cette analyse.

Vous pouvez en tirer un tableau d’amortissement pour avoir une vision claire de la situation à venir. Une fois la souscription validée les offres de prêt vous sont envoyées par courrier. Cette quatrième et dernière étape s’achève lorsque vous les retournez signées 11 jours après les avoir reçues, c’est le délai légal.

Quel courtier choisir pour renégocier son prêt ?

La sélection de votre courtier en crédit se fait selon trois critères. Il doit tout d’abord vous faire gagner du temps.

Il se charge de :

  • des contacts avec la banque
  • les étapes de négociation
  • l’organisation des rendez-vous
  • Toutes les démarches à effectuer

Votre courtier doit être expérimenté et actif. Plus son volume d’affaire est élevé plus il est en position de force pour renégocier au mieux votre prêt immobilier. Bien sûr si la démarche n’aboutit pas, même si cela est dû à une décision de votre part, le courtier ne percevra aucuns frais. Le paiement de ses travaux est soumis à la réglementation de L’Organisme pour le Registre unique des Intermédiaires en Assurance, banque et finance (ORIAS).

Vérifiez que votre courtier y est inscrit. Un bon professionnel pourra aussi être retenu suivant sa spécialisation en terme de durée de crédit, de sa localisation géographique ou bien encore de son portefeuille de solutions de renégociation.

Certains courtiers comme CREDIXIA sont même gratuits pour leur client. Ils ne sont rémunérés que par la banque en tant qu’apporteurs d’affaire. Ces courtiers apportent donc un double avantage aux clients qui réalisent des économies et ne payent aucuns frais de dossier ou de courtage.